Le naturisme en quelques mots

Petit rappel, d'après la Fédération Française de Naturisme (XIVe Congrès international, Agde-Sérignan, 1974) :

« Le naturisme est une manière de vivre en harmonie avec la nature, caractérisée par une pratique de la nudité en commun qui a pour but de favoriser  le respect de soi-même, le respect des autres et celui de l'environnement. »

Ceci pose d'emblée la différence entre le nudisme, qui concerne la nudité vécue de manière individuelle (voir individualiste), et le naturisme, qui évoque une pratique en commun de la nudité (sans oublier le partage d'activités), mais aussi un rapport étroit avec la nature, ainsi qu'une grande tolérance entre les personnes.

Petite histoire du naturisme

Si pour la FFN, le naturisme apparaît dans les années 1920 sous l'influence de médecins hygiénistes, d'autres voient les choses bien différemment en considérant comme fondateur Jean Jacques Élisée Reclus, homme tout à la fois naturiste, libertaire, anarchiste, végétarien (légumiste disait-on alors), dès la fin du XIXème.

C'est également vers cette époque qu'apparaît un mouvement similaire en Allemagne (citons Pudor et Zimmerman), mouvement qui se développera tout particulièrement, après guerre, en Allemagne de l'Est.

En France, le développement du naturisme s'est par la suite caractérisé par un encadrement de cette pratique sous l'égide de la FFN, dans des plages et centres de vacances fermés et bien délimités.

Mais ces derniers temps, des voix se font entendre, qui réclament le droit de sortir de ces endroits confinés, de façon à pouvoir profiter pleinement et naturistement de la Nature ...

La randonue en quelques mots

Randonue, rando-nue, ou randonnue ?

Quelle que soit l'écriture, on parle de la même chose : la randonnée naturiste .

Quand on est à la fois randonneur et naturiste, n'est ce pas finalement évident ?

La randonue, ça se passe comment ?

Nous sélectionnons des circuits de randonnées qui comportent le moins possible de routes et de maisons en vue.

Une reconnaissance est généralement effectuée au préalable pour vérifier cela.

Le jour "J", (le plus souvent choisi en semaine pour minimiser la fréquentation), au point de départ, il s'agit de s'équiper (ou plutôt de se dés-équiper) : tout se monde se retrouve donc en tenue de peau, avec à la main, qui un pagne, qui un short (à enfilage rapide), pour pouvoir se couvrir rapidement en cas de rencontres.
En option : les chaussures de marche et le sac à dos, parfois utile pour le pique-nique !

Et voilà, il ne reste qu'à prendre le sentier, et, tout simplement, randonner ...

La randonue, côté législation

La loi française, via le fameux article 222-32 du code pénal, ne fait hélas pas explicitement de différence entre la simple nudité et l'exhibition sexuelle.
Le risque existe donc, effectivement, de se voir accuser d'exhibition.

Nous avons toutefois de nombreux arguments à opposer à ce genre d'accusation.
Comment parler d'exhibition alors que :

  • nous cherchons à éviter les rencontres (circuits isolés, rando en semaine);
  • nous avons toujours de quoi nous couvrir, pour éviter de choquer autrui;
  • notre attitude, tranquille et sereine, est sans équivoque neutre et non sexuelle ...

Les précautions à prendre :

  • randonuer en groupe : le groupe est plus facilement reconnu comme simplement naturiste;
  • le fameux pagne ou short pour se couvrir lors des rencontres avec des textiles;
  • soigner, justement, notre attitude lorsqu'on se couvre : on ne le fait pas parce qu'on a honte de notre nudité, mais pour prendre soin de la sensibilité d'autrui, ce qui n'est pas pareil;
  • ne pas hésiter à engager le dialogue avec les personnes croisées : un sourire, un salut, quelques mots voir quelques explications sur notre activité ...

Les avantages

La randonue permet d'allier les plaisirs de la randonnée et ceux du naturisme.

Ces deux loisirs s'accordent parfaitement et nous procurent :

  • une extraordinaire sensation de bien-être et de liberté;
  • une plus grande liberté de mouvement du corps, débarrassé de toute entrave vestimentaire;
  • un meilleur ressenti, à même la peau, des éléments naturels : flore, vent, humidité, soleil ...
  • une pratique du naturisme en dehors des lieux habituels, au plus proche de la nature;
  • une pratique du naturisme tout à la fois plus tôt  et plus tard dans la saison : on n'a pas froid quand on marche d'un bon pas, et certains randonnent d'ailleurs en hiver;

Sans oublier les avantages dus au naturisme lui-même :

  • un effacement des différences sociales en se débarrassant des contraintes d'apparence;
  • une grande tolérance face à autrui, une meilleure acceptation de son corps et de celui des autres;
  • le handicap ou la disgrâce physique ne sont nullement "sanctionnés" dans le milieu naturiste;
  • certaines personnes complexées par leur physique parviennent ainsi à mieux s'accepter, et à se sentir enfin à l'aise face au regard des autres;

Les inconvénients

Bien sûr, la nudité en elle-même nous rend plus sensible aux aléas climatiques.
Le vent et la pluie sont donc un frein à notre activité préférée.
Mais avec du soleil, il est assez surprenant de constater qu'on peut être nu par des températures assez basses, pourvu que l'on marche ...

Il arrive également, sur des sentiers mal entretenus et un peu sauvages, que la végétation soit un peu plus agressive pour nos corps dénudés.
Nous faisons donc particulièrement attention aux ronces, orties, ajoncs ...

Quant à la faune, notre principale inquiétude (comme pour tous les randonneurs) vient des tiques, qui peuplent généreusement certaines régions.
Mais notre nudité nous permet au moins de les repérer plus facilement que lorsqu'elles se cachent sous les plis d'un vêtement ...

Les enfants

Le naturisme pratiqué par de nombreuses familles depuis des dizaines d'années, sur des plages, dans des centres de vacances ... etc ... suffit à prouver que les enfants n'ont pas de soucis avec la nudité, bien au contraire.

Selon des études scientifiques (voir cet article), et cela semble d'ailleurs de bon sens, ce n’est pas la nudité en soi qui peut être problématique pour les enfants, mais plutôt le contexte dans lequel la nudité prend place et l’attitude des parents.
En effet, les enfants répondent davantage à l’attitude des parents face à la nudité qu’à la nudité elle-même.
Pour les enfants, la nudité devient un problème seulement si on la traite ainsi.
Pour plusieurs psychologues, le message implicite lancé par l’absence de nudité à la maison est que le corps nu est fondamentalement inacceptable et honteux – une attitude qui se transforme en un inconfort face à la nudité
.

Tout simplement, les enfants sont naturellement à l'aise avec la nudité quand leurs propres parents le sont eux-même ...

Historique

Dominique et moi-même (Philippe) nous sommes rencontrés en 2006 sur le thème (déjà) de la randonue.

Dominique pratiquait déjà un peu de son côté, et pour ma part, mon expérience se résumait à deux randonues : la première avec le groupe de l'Essone, et la seconde avec le groupe de Nantes.

Nous avons fait notre première rando en soirée dans la forêt de Rennes, sur l'instigation d'un troisième larron (qui, des années plus tard, nous a retrouvé). Mais cela a suffit pour sympathiser, et, quelques semaines plus tard, nous retrouver pour une nouvelle randonue dans la vallée du Couesnon. Constitué de deux personnes seulement, le groupe Rennais était né ...

En 2007 et 2008, Dominique, surtout, se démène, repère plusieurs circuits intéressants, et plusieurs personnes nous rejoignent.

L'année 2009, toujours grâce à Dominique, le rythme de croisière augmente, avec une randonue par mois, d'Avril à Septembre.

En 2010, enfin, non seulement le rythme des randonues se maintient, mais de nombreuses personnes nous accompagnent.

C'est alors que nous décidons de nous organiser en association ...

Création de l'association

C'est donc au cours de l'année 2010 que la décision est prise de constituer une association loi 1901. Des réunions s'ensuivent, et des vives discussions émergent les futurs statuts.

Ils seront déposés à la préfecture d'Ille et Vilaine le 26 Août 2010. Et après un suspens des plus torrides, l'ARNB paraît au journal officiel du 26 Septembre 2010 ...

2011 sera consacrée à "l'installation" du bureau, aux répartitions des tâches, à la recherche de nouveaux parcours, d'une meilleure assurance... enfin, la machine est bien lancée et bien huilée, on ne peut que progresser.

Se pose alors la question de l'affiliation à la Fédération Française de Naturisme ...

Affiliation à la FFN

Après de nombreuses dicsussions, en début 2012 la demande d'affiliation à la Fédération Française de Naturisme est votée à l'hunanimité en assemblée générale, et cette demande a été très bien reçue par le conseil régionnal de la FFN, qui l'a accepté à l'hunanimité également.

Notre chargé de communication, Jean-Christophe, s'est alors déplacé au congrès de la fédération d'Avril 2012 pour présenter notre demande d'affiliation, et assister au vote qui va l'entériner. Son témoignage :

Je reviens à l'instant de l'Assemblée Générale de la FFN, où j'ai représenté notre association de randonnée naturiste devant quelques 270 représentants et dirigeants de clubs naturistes français ainsi qu'au bureau fédéral. Mes contacts tout au long de ce congrès ont été très intéressants et prometteurs, j'ai essayé de faire passer le message de notre passion commune, ce qui n'a pas toujours été du "tout-cuit". Paul Rétoré, ainsi que la grande majorité du bureau fédéral m'ont acceuillis avec beaucoup de gentillesse et d'encouragements dans ma démarche.

Ce matin, j'ai présenté rapidement l'ARNB à tous les votants, et j'ai assisté aux résultats des votes pour notre affiliation.

Sur 100 votants tout juste, nous avons obtenu 93% de votes "POUR" et 3 votes "CONTRE". 4 bulletins sont donc nuls, ou abtention.

Nous sommes donc officiellement AFFILIÉS à la Fédération Française de Naturisme.

C'est un résultat très honorable, et je suis très heureux de vous le communiquer.