MD900 Police Yorkshire

Source : Avions Légendaires (un super site pour les amateurs d'avions et d'hélicoptères).

On connait tous (en France) le maréchal-des-logis chef Cruchot et sa manie de courir après les nudistes sur les plages de Saint-Tropez, ce qui s’est passé récemment dans le Yorkshire du sud est autrement plus grave. Début août un copilote d’hélicoptère de la police de ce comté anglais a été condamné par la justice pour avoir observé de manière totalement illégale des personnes s’adonnant au naturisme dans leurs jardins ou sur la terrasse de leur appartement. Une affaire qui a fait grand bruit au Royaume-Uni.

Le désormais ex-policier en question, âgé d’une cinquantaine d’années, était en charge de la surveillance des aires urbaines de Sheffield mais aussi de Barnsley et Rotherham. Sa mission première était d’observer les comportements délictuels et criminels au moyen d’un caméra infrarouge et d’un FLIR monté sur l’un des deux MD Helicopters MD-902 Explorer utilisés par la South Yorkshire Police.

Seulement voilà sa hiérarchie a reçu des plaintes émanant de riverains qui déclaraient que l’hélicoptère réalisait des vols stationnaires prolongés au-dessus de leurs habitations quand ceux ci profitaient du beau temps pour bronzer totalement nus. Il faut savoir qu’au même titre qu’en France le naturisme est parfaitement légal au Royaume-Uni lorsqu’il est pratiqué chez soi, à l’abri des regards extérieurs, ou bien dans des lieux prévus et matérialisés comme tels, notamment des plages. Après investigations les responsables de la police britannique se sont rendus compte de la véracité des craintes des plaignants.

Immédiatement le policier a été mis à pied et déféré devant la justice qui l’a condamné à une peine d’incarcération ferme d’une année et une obligation de soigner ses pulsions de voyeurisme. Deux pilotes d’hélicoptères ont quant à eux été relaxés par la justice qui a estimé qu’ils n’avaient pas accès à l’écran de la caméra et donc ignoraient ce que leur collègue pouvait bien observer… en réalité.

Dans un Royaume-Uni où la liberté individuelle est placé au-dessus de tout, l’affaire a fait grand bruit au point de dépasser le strict cadre de ce comté. Il a été abordé jusque dans la Chambre des Lords. Il est désormais question que les enregistrements des caméras de surveillance des hélicoptères de la police soient scrutés minutieusement après chaque vol par des policiers autres que ceux des unités aériennes.