Utilisateur

En ligne

Nous avons 57 invités et un membre en ligne

Randonue à Lizio

Le Compte-rendu de Véronique et Stéphane :

Pour notre première randonue le 15 juillet à Lizio, nous arrivons sur le parking du rendez-vous, quelques personnes sont là à attendre. Véro s'inquiète, il n'y a que des hommes... Dès les présentations, nous reconnaissons quelques personnes et tous sont très sympathiques, l'ambiance est agréable. Enfin, un couple, Stéphane et sa femme arrivent ouf... puis Cécilia... Chacun nous adresse un petit mot sympathiquement, et Chris nous explique le parcours et les "règles"...

Enfin, nous partons pour la première boucle rando du matin, super paysage, petit étang, bois ombragé, par ce beau temps idéal. Le départ est en agglomération, donc nous sommes habillés puis dès que isolés, nous otons nos vêtements et voilà quel bonheur, cette sensation de liberté et harmonie avec la nature.

Chacun est respectueux des autres et donc dès que visibilité, le mot d'ordre est "on se rhabille". C'est ainsi que nous découvrons les shorts scratchés, bien joué, c'est rapide à remettre et à enlever.

Nous rencontrons une personne, et Chris, en tête, prend le temps de communiquer, pas de souci. Puis nous rencontrons un joggeur, il sourit, puisque tous n'ont pas eu le temps de se couvrir à temps.

Nous revenons au parking pour piqueniquer au bord de l'étang, et nous échangeons sur le principe de respect envers les personnes qui ne pratiquent pas le naturisme.

Puis c'est reparti pour la seconde boucle de l'après-midi. Un peu plus longue, mais magnifiquement agréable, quelle belle région. C'est toujours une très bonne ambiance, du coup Véro est seule femme (les deux autres se reposent suite à des petites nuits). Le parcours est un peu plus ardu et tellement beau.

Nous nous arrêtons près d’un champ de maïs, pour une photo de groupe. Nous échangeons en cours de promenade avec les uns et les autres. Très sympathique, chacun évoque les difficultés ou non à pratiquer le naturisme. Philippe nous ôte quelques tiques avec sa pince très spéciale.

Retour au même parking du départ, et petit changement de programme : nous avions prévu d'aller boire un pot à la brasserie Lancelot, mais les filles parties en éclaireuses nous préviennent qu'il n'est plus possible de consommer sur place. Elles ramènent finalement des boissons fraîches, et tandis que nos amis de Laval partent, nous nous installons au bord de l'étang, pour savourer un soda ou une petite bière au choix...

Et là, oulala !

Le maire de lizio, alerté par quelque administré, bloque la sortie du parking avec sa Mercedes et dit (très énervé) avoir appelé la gendarmerie. Ces derniers arrivent à trois. Les représentants de l'association leur explique la situation. Les gendarmes ont l'air plutôt conciliants, et ils voient bien notre bonne attitude. Monsieur le Maire souhaite cependant porter plainte.

Merci à tous pour être restés soudés, calmes et compréhensifs. Nous espérons que tout va bien se passer... Nous parlions justement du bien-fondé de la FFN... Donc à voir.

Nous devons quitter le groupe, cette jounnée doit continuer par une plage naturiste, un resto, et une randonue sous la pleine lune.

Nous nous saluons tous très gentiment, soudés par cette "aventure".

Merci à tous, ce fut une très belle et riche expérience.

Suite de la journée, par Philippe :

Certains d'entre nous prennent ensuite la route, direction la côte. Après quelques caffouillages, tout le monde fini par trouver le parking, et nous nous retrouvons sur la plage. Est-il besoin de préciser que le meilleur moyen de couronner une belle journée de randonue est de se poser sur une plage naturiste pour bronzer et se baigner ? D'autant que cela nous permet de repérer, de jour, cette belle et grande plage que Christian s'est proposé de nous faire longer plus tard dans la nuit...

Après avoir bien profité de cette fin de journée, nous reprenons les voitures pour nous rendre dans une crêperie, à l'écart en campagne. Une bien agréable soirée en terrasse, avec vue sur les animaux et la campagne...

La nuit commence peu à peu à tomber, et bientôt, la Lune montre le bout de son nez sur l'horizon : il est temps de passer à l'action !

Nous nous rendons alors sur le côté Ouest de la plage, et nous nous mettons en tenue de peau. Des nuages sont assez présents et la température a franchement baissé, nous frissonnons quelques peu, et Yannick préfère rester au chaud dans une auto.

Et c'est parti pour notre première randonue nocture, cap à l'Est vers la pointe de Penvins et sa chapelle !

La mer est basse, ce qui nous laisse le choix pour marcher, soit sur du sable sec en haut de la plage, soit sur du sable humide et plus ferme vers la mer, voire en pataugeant un peu dans quelques flaques... Nous alternerons selon les moments.

En tout cas, dès que nous marchons nous n'avons plus froid, nous oublions la fraicheur ambiante, et nous admirons la curieuse vue nocturne de cette grande plage, ponctuée de part et d'autre des quelques lumières de la côte, et parfois, au large, de celles d'un bateau...

Nous ne croiserons, à distance respectable, que deux groupes de jeunes en pleine discussion, sur le sable pour l'un, au bord de l'eau pour l'autre, tous chaudement habillés : le contraste avec notre tenue est amusante !

L'ambiance est très particulière : l'impression d'être seuls sur cette grande plage, dans le silence particulier de la nuit, qui fait ressortir le bruit des vagues et les cris des oiseaux, c'est assez fantastique...

Les nuages, toujours présents, laissent toutefois de nombreuses trouées par lesquelles la Lune se montre et nous éclaire, mais nous permettent difficilement de reconnaître les constellations d'étoiles...

Bientôt nous atteignons l'extrêmité de la plage : nous faisons le tour de la chapelle et nous essayons de prendre quelques photos, mais la batterie de l'appareil de Christian nous lâche littéralement. Notre petite petite halte ne dure pas très longtemps, car nous nous rafraichissons vite, aussi nous préférons prendre le chemin du retour.

Lequel se déroule exactement comme l'aller, le parcours et les conditions étant les mêmes.

Nous retrouvons alors Yannick, et il ne nous reste plus qu'à reprendre les autos.

Encore merci à Christian et Yannick, à l'initiative et à l'organisation de cette expérience originale et très agréable...

Suites de la plainte contre l'association :

Quelques jours après notre randonue, nous avons confirmation que le maire de Lizio a déposé une plainte.

La fédération et l'APNEL, prévenues, nous soutiennent : merci à Viviane Tiar, Jean Francois Feunteun, Jacques Frimon, Michèle Charles-Dominé...

Le 16 Octobre, Jean-Yves, en tant que président de l'ARNB, a été auditionné par la gendarmerie.

Le 19 Octobre, nous avons été prévenu (via la gendarmerie) que le procureur a classé la plainte sans suite.