Utilisateur

Randonue à l'Île aux pies - Compte-rendu

Le compte-rendu de Bernard :

Ce fut une journée fort agréable sous un beau temps avec 17 participants.

Comme à l'accoutumée, la bonne humeur a régné durant toute cette randonnée naturiste. Les rhabillages furent assez nombreux surtout lorsque nous étions sur le halage, c'est vrai que pour une fois, nous étions un mercredi. Nous avons aperçu des promeneurs, des cyclistes et quelques bateaux.

Mais nous avons quand même été surpris par un randonneur avec son chien, il nous a rattrapé par la fin de la troupe . Il nous a dépassé avec le sourire. Nous avons aussi croisé une dame qui a salué les "nudistes" et a insisté pour nous indiquer le chemin à suivre.

Le piquenique s'est fait non loin du canal à l'abri des promeneurs derrière des herbes hautes.

Passant près des voitures pour la seconde boucle, nombre d'entre nous se sont délestés du sac à dos et ont pu terminer la rando complètement nus.

Nous avons bien sûr terminé la rando par le traditionnel pot de l'amitié.

En bref, super rando par un super temps dans une super ambiance.

Le compte-rendu de Jean-Yves :

Pour ma première randonue, le rendez-vous est fixé à 10H15, sur la commune de Bain sur Oust. Je suis venu avec Jean-Pierre, un adhérent comme moi du CGO, le club naturiste de la région nantaise, possédant un terrain où nous pouvons pratiquer le naturisme.

Accueilli par Jacques et Jean-Yves, nous partons tous sous le soleil en covoiturage jusqu’à notre point de départ de notre rando.

Après quelques hésitations sur la direction à prendre et nous éloignant des routes nous pouvons nous mettre nu. Direction le site de l’Ile aux Pies. Les GPS des meneurs sont en alerte, et nous marchons par les chemins qui se sont mis au vert ...

Le site de l’Ile aux Pies, vaste étendue aménagée pour les loisirs familiaux se présente à nous. L’Oust s’est frayé un passage entre deux éperons rocheux et s’écoule paisiblement.

Notre chemin continue, mais nous devons trouver un passage qui soit le moins périlleux possible, il faut penser à notre compagnon qui a perdu la vue. Avec l’aide de certains l’obstacle est franchi.

L’heure du déjeuner arrive, nous nous installons en bord de rivière à l’abri des regards des cyclistes et pêcheurs qui fréquentent l’autre rive. Le pique nique sortie du sac à dos est pris dans la bonne humeur. Un petit verre de pinot noir servit par Jacques agrémente cette halte.

Nous repartons par les chemins et petites routes, jusqu'à la charmante chapelle Saint-Méen qui surplombe la rivière, où nous faisons une photo de groupe.

Retour le long de la rivière qui est canalisée, attention aux bateaux et cyclistes qui arrivent, habillages et déshabillages sont fréquents.

Puis direction une hauteur par un chemin ombragé. Quel chemin prendre ? Une dame occupée à désherber nous renseigne. Elle nous nomme les nudistes en nous voyant tous torse nu. Si elle savait ! Puis nous redescendons vers la rivière.

Ma première randonue prend fin et je suis prêt à retenter l’expérience.

À bientôt sur d’autres chemins.

En images :

Bonus pour les adhérents (se connecter) ...

Merci à Stéphane et Christian pour les photos ...