Utilisateur

En ligne

Nous avons 271 invités et un membre en ligne

Randonue à la Chambre au Loup

Le Compte-rendu de Dom :

Après trois annulations de randonue à cause du Covid, nous étions tous ravis d’avoir répondu présent pour cette reprise, qui n’était pas évidente non plus, car la météo n’annonçait pas un temps merveilleux au point que cinq personnes se sont désistées.

Ne restent donc au point de rendez-vous que sept participants et deux visiteurs, Jacques et Jean-Yves. Il n’y a que notre groupe sur le parking. J’hésite à partir avec les bottes et le parapluie, mais la température étant très correcte, j’opte comme mes six autres comparses pour la tenue de peau, et nous avons de la chance, notre départ s’effectue entre deux passages pluvieux que nous surveillons sur les radars météo.

Un passage en forêt nous conduit après une petite hésitation sur le chemin à prendre au bord du joli lac de Trémelin. On feinte quelques promeneurs, on goute les vues du bord du lac, et nous décidons de tester une petite rallonge qui ne s’avérera pas formidable, car pas du tout tracée ni balisée. Grâce au GPS d’Alain on retrouve néamoins notre sentier habituel, et Romain retrouve son kilt qu’il avait perdu en route.

Arrive la première petite ondée que l’on entend mais ne subissons pas, car nous sommes à couvert des arbres. Un joggeur que personne n’a vu ni entendu passe sans rien dire, puis une deuxième ondée arrive sur un passage où de toute façon il fallait nous couvrir. On trouve des arbres bien épais qui nous abritent correctement le temps du pique nique.

On repart au sec, pas pour longtemps car arrive ce coup-ci une vraie grosse averse qu’on laisse passer bien à l’abri d’un gros arbre. C’est bien connu après la pluie le beau temps, c’est donc sous un franc soleil que l’on arpente le toujours très joli site de Boutavent sans y croiser personne. On savoure le paysage, et nous faisons le plein d’UV.

Vient ensuite une mini route déserte et un passage de maison, puis nous arrivons toujours sous le soleil au vallon de la chambre au loup. Nouvelle pause pour les UV et le paysage, et on attaque le vallon, toujours aussi sauvage et beau, et même pas trop boueux. Passée la maison inoccupée, perchés sur les rochers du vallon, on aperçoit de l’autre coté un couple de randonneurs plié de rire à la vue de notre tenue.

On cherche et on finit par trouver le départ de la via ferrata. À ma grande surprise tout le monde s’y engage. Elle n’est pas bien longue (une centaine de mètres) mais la roche est très glissante, et le câble est par endroit vraiment indispensable pour passer au dessus d’une paroi d’une quinzaine de mètres. Tout le monde n’est pas forcément très à l’aise, mais heureusement une partie est shuntable, Eric et moi on se régale.

Vient ensuite une fin tranquille au bord de l’étang au fond du vallon, et l’accueil de Jean-Yves au bout. Au barrage, il faut remonter un peu sec pour retourner au parking avec un beau point de vue final.

Finalement nous aurons donc passé autant de temps voire peut-être plus sous le soleil que sous les nuages lors de ces 5 h de rando pour environ 13 km.

Jacques et Marie Françoise nous ont ensuite invités chez eux pour boire une bolée qui sera à nouveau l’occasion de bien rigoler...

En images :