Utilisateur

En ligne

Nous avons 456 invités et 12 inscrits en ligne

Randonue à La Gacilly

Le compte-rendu de Christophe :

J’ai découvert le naturisme il y a un peu plus d’un an lors d’une randonue organisée en Belgique. Un ami m’a proposé cette sortie en tenue de peau et je dois dire que l’idée de m’exposer nu devant des inconnus, et peut-être plus encore devant un ami de longue date, ne m’a pas enthousiasmé immédiatement. Je me suis laissé convaincre pour mon plus grand bonheur. Cela a été l’une des plus belles expériences de ma vie, une révélation. Depuis je vis nu autant que je le peux, dès qu’une occasion se présente.

Rapidement, j’ai ressenti le besoin de faire de la randonue seul et le lieu où je réside s’y prête particulièrement bien avec de nombreux parcours où l’on ne rencontre que peu de promeneurs, ne provoquant que peu de rhabillages. Quel plaisir d’évoluer nu dans la nature avec pour seule sensation la caresse de l’air sur la peau, le plaisir de ressentir un immense sentiment de liberté et la joie de faire vraiment partie intégrante de son environnement.

Et puis le naturisme a été, en ce qui me concerne, l’occasion de mieux me découvrir (et de m’accepter) et d’approcher plus simplement mon prochain dans sa grande diversité. Le naturisme est pour moi une joie de tous les instants.

Quand j’ai découvert l’existence de l’ARNB, mon cœur n’a fait qu’un bond. J’y ai vu là l’occasion de pratiquer cette activité dans le partage. Je ne suis pas déçu car j’ai découvert le plaisir de randonner nu en compagnie d’autres naturistes, tous plus sympathiques les uns que les autres.

Dans la campagne gacilienne, c’était ma deuxième randonnée naturiste après celle de Rochefort-en-Terre et de sa campagne environnante (superbe randonnée que cette dernière). J’y ai rencontré de nouveaux visages, pour mon plus grand bonheur, et elle a été empreinte de beaucoup de convivialité. Cette randonnée de La Gacilly est caractérisée par son caractère très boisé, agréable quand la chaleur est au rendez-vous. Nous y avons croisé plus de tiques, que nous avons éradiquées rapidement, que de promeneurs.

Un seul rhabillage a été nécessaire pour croisement de randonneuses sur tout le parcours, sans compter les quelques rhabillages lorsque nous avons traversé des routes et longé des habitations.

Au final, voilà une bien belle balade d’un peu plus de 16 kilomètres, soit environ cinq heures d’une marche très relaxante marquée par un pique-nique fort agréable qui a permis de faire plus ample connaissance.
Bref, une bien belle journée que cette randonue de La Gacilly. Il me tarde de renouveler cette magnifique expérience. Vive le naturisme, vive la randonue et vive l’ARNB !