Utilisateur

En ligne

Nous avons 78 invités et aucun membre en ligne

Des émotions à la plage des Kaolins

Source : Ouest-France du 09/07/2017.

Dans la presse :

Le naturisme désormais très encadré aux Kaolins, à Ploemeur

Depuis plusieurs décennies, les adeptes du naturisme profitent de la plage des Kaolins à Plœmeur. Le maire a décidé d’encadrer cette pratique, longtemps tolérée, par arrêté municipal. Une décision qui déclenche quelques réactions.

Samedi, quelques plagistes s’adonnant au naturisme ont découvert la présence de panneaux d’information sur deux des chemins menant à la plage des Kaolins. Ces panneaux précisent désormais les modalités de cette pratique, par affichage d’un arrêté municipal, pris le 3 mai.

Une décision d’arrêté qui ne plaît a priori pas à tout le monde. Un des deux affichages a tout simplement été arraché. En revanche, aucun affichage n’a été effectué au niveau du poste de secours, voie d’accès principale à la plage.

Cette pratique du naturisme a vu le jour aux Kaolins à la fin des années 70 parallèlement à la création de cette plage artificielle réalisée avec des déchets de la carrière. Depuis, traditionnellement le naturisme y est toléré.

Une zone identifiée

C’est surtout l’article 1 de l’arrêté qui a fait réagir vivement quelques naturistes. « Article 1 : la pratique du naturisme est autorisée exclusivement sur une partie de la plage des Kaolins » délimitée par des coordonnées géographiques.

"Il faudra bientôt venir avec son GPS, ironisent ces habitués qui fréquentent la plage depuis plus de quarante ans. Pourquoi scinder la plage en deux et réduire l’espace dédié au naturisme en nous parquant à l’extrémité de la plage ? Cela fait des années que la cohabitation est bonne entre les 20 % de “textile” et les 80 % de naturistes. Là, il nous envoie dans le coin des libertins… On est, de plus, cantonnés dans la zone où la baignade est dangereuse et non surveillée."

"Contraire aux bonnes mœurs"

Outre l’espace, les temps de pratique sont aussi désormais encadrés. « La pratique du naturisme est autorisée du 1er avril au 31 octobre et quotidiennement, de 10 h au coucher du soleil. » Un rappel des interdits est également fait dans l’article 3 qui précise : « Sont interdits, dans cette zone, tout geste ou provocation contraire aux bonnes mœurs, toute modification ou dégradation, l’usage d’appareils photographiques ou cinématographiques. »

La mairie justifie sa décision

Interrogé sur ces nouvelles dispositions, Ronan Loas, le maire, a fait part de son incompréhension face à ses réactions. L’objectif de cet arrêté étant selon lui de clarifier la situation et permettre une pratique du naturisme dans un cadre légal. Il a précisé sa position dans un communiqué. "Au regard du droit, il n’y a pas de « tolérance » au nudisme. Pour la première fois et à la demande de nombreux nudistes, apparemment pas tous, la zone de plage a été balisée et fait l’objet d’un arrêté autorisant la pratique du naturisme pour la première fois. L’objectif, à leur demande, est de protéger celles et ceux s’adonnant à cette pratique puisque les forces de l’ordre n’avaient aucun moyen d’action permettant de les protéger sans arrêté autorisant le nudisme. On compte plusieurs dizaines d’atteintes aux personnes, attouchements et agressions sexuelles en deux mois d’été. Les forces de l’ordre ne pouvaient intervenir, et les touristes ne connaissant pas le secteur pouvaient être quelque peu surpris. Cet arrêté permet d’informer et de prévenir. Si certains utilisateurs ne l’ont pas compris, la Ville peut, dès lundi, retirer l’arrêté et revenir au schéma précédant, ce qui rendra à nouveau le nudisme interdit au regard de la loi et donc assimilé à de l’exhibitionnisme, même s’il est historiquement pratiqué sur le secteur."

Un nouvel arrêté pour la plage des Kaolins

Source : Ouest-France du 13/07/2017.

La pratique du naturisme est à nouveau tolérée sur l’ensemble de la plage mais désormais encadrée par un arrêté.

À la plage des Kaolins, la situation devrait aller vers l’apaisement. En fin de semaine dernière, l’affichage d’un arrêté municipal partageant la plage en deux pour la pratique du naturisme avait fait débat chez certains plagistes (Ouest France de lundi dernier).

Un nouvel arrêté est en cours de rédaction et sera à nouveau affiché, cette fois-ci, au poste de secours et en plusieurs points, dans les 100 mètres autour de la plage.Désormais, la pratique du naturisme sera tolérée, par arrêté, sur l’ensemble de la plage y compris au niveau de la zone de baignade surveillée.

Pas dans les rochers, les criques ou dunes

De fait, la carte qui était annexée au premier arrêté du 4 mai précisant les limites géographiques du secteur de la plage initialement dédié au naturisme n’a plus de raison d’être. Mais la mairie rappelle que cette pratique sera tolérée uniquement sur la plage et le nudisme, dans les criques, les rochers ou encore les dunes aux alentours, est par conséquent, strictement interdit.