Utilisateur

En ligne

Nous avons 481 invités et 12 inscrits en ligne

Randonue autour de l'Arguenon Sud - Compte-rendu

Le compte-rendu de Jacques :

L'Arguenon, face Sud.

Lundi 26 août 2013 l'ARNB engage une nouvelle randonnée naturiste.

10h 15, les quelques retardataires (paraît que c'est souvent les mêmes) sont enfin arrivés au point de rendez vous 3.

On déplace à nouveau les voitures pour être au plus près du point de départ.

Les 17 membres sont tous bien chaussés et prêt à enfiler leur tenue de peau.

Le sac à dos contenant le casse croute, la boisson et le petit quelque chose à partager, shorts rapides et Paréos sont parés à être enfilés. Tous sont fin prêt pour s'élancer à la conquête des sommets du coté Sud de l'ARGUENON.

Ce circuit de randonnée d'une quinzaine de kilomètres est fait de montées et de descentes successives plus ou moins abruptes. Il est réputé selon l'initiateur du parcours, particulièrement casse pattes, car il se mérite en offrant des vues magnifiques sur cette partie de rivière jusqu'au barrage. D'aucuns ont déjà comparé la partie Nord faites en 2011 aux forêts du Canada 

Le premier raidillon donne le ton. Arrivés en haut les derniers tee shirt sont enfournés dans les sacs. Le restant des chemins seront parcourus en toute nudité entre parties ombragées et ensoleillées jusqu'à l'heure du casse croute.

12h30, c'est l'heure bien mérité du casse croute. Il faut franchir un fil de fer barbelé pour accéder à un champ bucolique qui nous offre l'accueil de poser nos séants et de laisser échapper quelques miettes de pains pour les oiseaux.

D'aucuns entament une très brève sieste qu'ils n'auront pas le temps de finaliser que c'est déjà l'heure de repartir pour la seconde partie de ce parcours très vallonné.

Ah tiens, un joli coin propice pour faire la photo souvenir de cette randonnue. Clic clac, c'est dans la boite !

15h 30, En passant au bord de l'ARGUENON, l'occasion était trop belle pour la rater. 6 randonnueurs ont profités pour se baigner, tout nu bien sûr !

Le niveau de l'eau baisse et  l'on voit ceux qui n'ont pas de maillot.

18h 00, une saine fatigue se fait sentir.

Le groupe un peu fourbu arrive au point de départ. On se rhabille. Oh que c'est dur de renfiler des vêtement alors qu'on était si bien nu.

Consécutivement à la complexité de ce parcours, Nous auront quand même mis deux heures de plus que Dom' lors de son repérage.

Allez, le Picon bière est bien mérité pour ceux et celles qui ne sont pas trop pris par ce retard de timing. C'est encore un bon moment de convivialité à partager. A la prochaine.

Jacques.

Bonus pour les adhérents :

Se connecter ...